09.06.22

Baromètre des PME et ETI 2022 de l’Entreprise DU FUTUR powered by implid !

Nous interrogeons chaque quadrimestre 1200 Présidents et Directeurs Généraux de PME & ETI, en partenariat avec l'Entreprise DU FUTUR, pour dégager les grandes tendances de leurs actions et orientations stratégiques autour de 5 enjeux clés de l’acronyme H.E.R.O.S.

R comme Révolutionnaire

  • La priorité de la transformation numérique reste la cybersécurité en 2022, pour 36% des PME et ETI.
  • Les 2 attentes majeures des PME et ETI dans leur transformation numérique sont l’optimisation et la fiabilisation des processus au service de la performance pour 28% et l’amélioration de l’expérience client au service de la croissance pour 25%.
  • 48% des entreprises considèrent la complexité à aligner les enjeux métiers de l’entreprise et les leviers SI comme l’élément qui entrave la création de valeur par leur DSI.

*Enquête réalisée par l’Entreprise DU FUTUR et implid en avril 2022, auprès de 1200 dirigeants de PME & ETI.
Panel de 150 répondants composé de : 56% PME | 31% ETI | 17% de Grands Groupes | 6% TPE.
Typologie secteurs d'activités : Industrie : 51% | Services & conseils 33% | Retail : 9% | Numérique : 7%

Découvrez le point de vue de Pierre NEVEUX, Directeur Général des métiers complémentaires du groupe Maïa, sur leur positionnement et leur stratégie de diversification

 

Pierre NEVEUX, Directeur Général des métiers complémentaires du groupe Maïa, une entreprise spécialisée dans les métiers de l'infrastructure, les énergies renouvelables et depuis peu dans le domaine viticole, l'hôtellerie et la cosmétique, nous partage le positionnement du groupe et sa stratégie de diversification. Le groupe Maïa prône le multi-métiers, permettant de réaliser plusieurs projets responsables et durables qui contribuent à l’aménagement et à l’attractivité du territoire, mais aussi, à la décuverte de nouveaux secteurs d'activités.

Qui êtes-vous ?

Je fais partie du groupe Maïa depuis quelques décennies et je suis actuellement Directeur Général des métiers complémentaires, notamment sur le pôle Immobilier / énergie et le pôle Hospitality.

Maïa est une ETI française centenaire, fondée à Lyon en 1908. Nous sommes spécialisés dans les métiers de l’infrastructure et dans un certain nombre de métiers de diversification depuis de nombreuses années déjà, tels que l’immobilier, les énergies renouvelables et plus récemment un pôle hospitalité avec un domaine viticole, un hôtel de prestige et une marque de cosmétiques.

En quoi le positionnement du groupe Maïa est-il différenciant ?

Nous sommes en effet assez atypique sur nos positionnements. Et lorsque l’on explique l'activité du groupe, cela interpelle souvent, mais de façon positive : « Mais comment vous êtes passé du génie civil à l’énergie renouvelable, à l’hôtellerie, au domaine viticole, à la cosmétique ? C’est quoi le lien ? C’est quoi le sujet ? » .

Nous sommes dans une démarche de plus en plus orientée B2C, autour de projets d’aménagement du territoire, d’infrastructures et de l’énergie et puis, plus récemment, autour de l’attractivité, avec des expériences, des choses à vivre

Ce panel de métiers, de positionnements et de propositions, nous différencie puisque nous sommes à l'origine des gens de contrats et de construction pour des donneurs d’ordre essentiellement publics mais également privés. 

Pourquoi une stratégie de diversification ?

Cette diversification multi-métiers est issue d'une volonté de ne pas être enfermé dans une stratégie mono-métiers, mono-client, mono-produit et d’être pris ainsi par des cycles. Nous sommes une entreprise familiale, ce qui permet aussi une proximité en termes de décisions et de stratégie. 

Au-delà du multi-métiers, nous sommes également portés par le plaisir de réaliser des projets, le plaisir de découvrir de nouveaux secteurs d’activités et donc de réaliser des projets responsables et durables qui contribuent à l’aménagement et à l’attractivité du territoire.

La diversification est-elle un levier de croissance pour le groupe Maïa ?

Maïa c’était 250 personnes il y a quelques années, c’est 600 personnes aujourd’hui, avec une croissance de chiffre d’affairesd’effectif, et géographique également.

Cela engendre donc l’attractivité de nouveaux talents, mais aussi la possibilité d’évolution interne, de travailler sur des produits variés, de nouveaux services, avec un certain nombre de métiers complémentaires. Cela représente donc une grande diversité pour une ETI.

Tant d’un point de vue croissance, que d’un point de vue attractivité, notre volonté est d'être en accord avec les attentes et les tendances du moment et du futur.