21.06.22

Baromètre des PME et ETI 2022 de l’Entreprise DU FUTUR powered by implid !

Nous interrogeons chaque quadrimestre 1200 Présidents et Directeurs Généraux de PME & ETI, en partenariat avec l'Entreprise DU FUTUR, pour dégager les grandes tendances de leurs actions et orientations stratégiques autour de 5 enjeux clés de l’acronyme H.E.R.O.S.

O comme Orchestrateur

  • Les 2 Processus transactionnels prioritaires pour s’adapter au marché des PME et ETI en 2022, sont le Peer to Peer (25%) et l’Order to Cash (23%).
  • 60% des PME et ETI sont déjà opérationnelles face à la contrainte réglementaire de dématérialisation des factures pour 2024, et 38% ont lancé la démarche et / ou ont prévu de le faire d’ici 2022 à 2023.
  • 54% des PME et ETI mettent en oeuvre un projet de dématérialisation dans un objectif de gain de productivité, alors que seuls 7% des entreprises le font par obligation légale et réglementaire.

*Enquête réalisée par l’Entreprise DU FUTUR et implid en avril 2022, auprès de 1200 dirigeants de PME & ETI.
Panel de 150 répondants composé de : 56% PME | 31% ETI | 17% de Grands Groupes | 6% TPE.
Typologie secteurs d'activités : Industrie : 51% | Services & conseils 33% | Retail : 9% | Numérique : 7%

Découvrez le point de vue de Morane Rey-Huet, Cofondateur de la société Meersens sur la mission de son entreprise, son développement à l'international ainsi que ses leviers de financement

 

Morane Rey-Huet, Cofondateur de la société Meersens, une entreprise qui permet d'analyser l'impact environnemental sur la santé dans le monde, partage avec nous la stratégie de son entreprise. Aujourd'hui, alors que 80 % des maladies chroniques sont liées à notre environnement immédiat, Meersens a pour but de fournir un outil d'aide à la décision aux entreprises et organisations publiques, sur les données environnementales.

Qui êtes-vous ? 

Je suis Morane Rey-Huet, cofondateur avec Louis Stockreisser de la société Meersens depuis 2017. Elle a pour but de permettre d'analyser l'impact environnemental sur la santé dans le monde.

Quelle est la mission de Meersens ?

Aujourd'hui, 80% des maladies chroniques sont liées à notre environnement immédiat, et 12 millions de personnes décèdent chaque année des impacts de notre environnement immédiat.  L'air, le bruit, la qualité de l'eau... ce sont des éléments invisibles qu'il faut rendre visibles.

Meersens est un outil d'aide à la décision sur toute la donnée environnementale et santé. Nous nous adressons à 80 % à une cible B2B pur et à 20% B2G "Business to Government ". Dans ce cas précis, nos datas sur l'environnement sont utilisées pour différents cas d'usages.

Notre mission est de partager avec les citoyens une situation environnementale et de pouvoir les alerter avec un ensemble de préconisations sur l'environnement pour limiter ce risque de l'environnement sur leur santé.

Mais c'est aussi de venir caractériser des choix d'urbanisme, comme par exemple de passer de quatre voies voiture à deux voies voiture, deux voies vélo... Ça paraît bien d'un point de vue conceptuel. Est-ce que derrière la data vient bien vérifier que ça a permis de réduire les impacts de l'environnement ?

Quels sont les leviers de financement de Meersens ?

Nous avons travaillé pendant de nombreuses années sur la partie R&D innovation. Nous étions soutenu financièrement par un certain nombre de holding familiales et de fonds. Mais aussi par une partie non dilutive, que sont des emprunts avec nos banques. Et aussi, bien sûr, par la BPI qui a été un grand acteur dans cette démarche-là.

Nous avons eu la chance aussi d'être rapidement identifié par BPI comme une société Deep Tech. Nous avons ensuite été  labellisé en 2020, ce qui a permis de rajouter un certain nombre de subventions et d'aides d'État, pour permettre justement à ce type de solutions de voir le jour, et de devenir une licorne européenne dans le domaine de l’environnement et la santé.

Comment expliquez-vous le développement à l’international de Meersens ?

Déjà par les investisseurs étrangers et l'intérêt des clients étrangers. Nous avons un écosystème en France, et particulièrement en Auvergne-Rhône-Alpes, qui est extraordinaire. Nous avons des talents, des aides de l'Etat pour la recherche et l'innovation, des entreprises... Tout cela permettant la bonne orchestration de tous ces éléments afin de créer la même partition de musique.

Cette partition de musique, une fois qu'elle est structurée, elle résonne fortement, bien sûr en France par définition, mais surtout à l'étranger.

Aujourd'hui dans cet univers de Startup, nous sommes de façon native directement "international". Et nous sommes embarqué avec nos clients, qui eux-mêmes sont internationaux, à embrasser les défis de la planète.