13.11.20

Découvrez la synthèse de notre indicateur hebdomadaire réalisé auprès de 1000 dirigeants de PME et ETI, en partenariat avec l'Entreprise DU FUTUR.

La majorité des dirigeants de PME et ETI de la communauté Entreprise du Futur prévoient déjà leurs stratégies à moyen / long terme : ils sont 60% à identifier différents scénarii de rebond pour les années à venir. Cependant, en raison de la faible visibilité qu’ont les sociétés sur la situation actuelle, 1 entreprise sur 2 prévoit une reprise plutôt timide et progressive dans le cadre de leur Business Plan 2021.

Yves Noirot, Directeur Général des Fonderies de Sougland, envisage à l’inverse une reprise positive dans son plan de relance pour 2021. Découvrez son témoignage, expliquant pourquoi la recherche et l’innovation sont au cœur de la stratégie de son entreprise.

Les chiffres clés de l'indicateur hebdomadaire

- Semaine du 09 au 13 novembre 2020 -


chiffres-cles-semaine2

 

Découvrez l’interview de Yves NOIROT, Directeur Général des Fonderies de Sougland


ITW-Yves-Noirot

 

Fondées en 1543, les Fonderies de Sougland développent et produisent des pièces d’acier et de fonte pour différents secteurs d’activités : construction navale, ferroviaire, agriculture, automobile… Cette PME familiale au savoir-faire historique est résolument tournée vers le futur, grâce à une stratégie basée sur l’innovation et la transition énergétique. Détentrices de multiples labels, les Fonderies de Sougland participent également au rayonnement de leur territoire, en organisant des visites de ses locaux et des formations spécialisées.

Q : Comment votre entreprise a-t-elle fait face au premier confinement et comment va-t-elle affronter cette deuxième vague ?

Yves Noirot : Dès l’annonce du premier confinement, nous avons immédiatement décidé de protéger nos équipes et nous avons stoppé nos lignes de production. Nous avons aussitôt finalisé notre plan de continuité avec les membres du CODIR et les équipes commerciales, études et administratives sont passées en télétravail. Grâce à de multiples échanges et réunions par visioconférence, nous avons mis en place un plan de reprise d’activité, qui a démarré dès le 15 avril, de façon progressive. 3 semaines après, presque tous les collaborateurs avaient repris leur travail. Durant cette période, nous avons également maintenu un contact permanent avec nos clients et mis en place des actions solidaires avec les entreprises du territoire.

La reprise du travail a pu se faire aussitôt grâce à l’adaptation de nos locaux. Toutes les mesures nécessaires ont été mises en place pour assurer la sécurité de nos collaborateurs, en particulier pour les personnes à risque. Enfin, nous avons fait appel à une société spécialisée pour assurer un nettoyage spécifique et une désinfection liée au contexte sanitaire. Toutes ces mesures n’ont pas été interrompues depuis, nous sommes donc prêts pour palier à la seconde période de confinement.

Q : Le projet stratégique des Fonderies de Sougland intègre une démarche 3I : Investissements, Innovation, Internationale. Cette démarche est-elle remise en cause ?

Yves Noirot : Bien au contraire, la crise est une confirmation de l’importance de ces enjeux. Notamment l’enjeu environnemental qui est fondamental dans notre démarche. Nous faisons notre possible pour poursuivre les projets et les investissements indispensables à notre avenir. L’environnement et l’innovation guident notre stratégie de développement. Il n’est pas question pour nous de lever le pied sur ces investissements, qui sont prioritaires pour assurer notre évolution et notre pérennité.

Les Fonderies de Sougland sont détentrices de plusieurs labels, attestant de la pertinence de notre stratégie et de notre profonde volonté d’implication dans l’innovation. Entreprise du Patrimoine Vivant, Vitrine Industrie du Futur, France Savoir-Faire d’Excellence, BPI Excellence et bien sûr Entreprise du Futur : plus que jamais, nous souhaitons être acteur de notre avenir. Celui des générations à venir est tout aussi primordial : certifiée ISO 14001 depuis 20 ans, l’entreprise suit la volonté de notre présidente, Florence LANG, vers une réduction de notre impact carbone et une production responsable et raisonnée.

Depuis la création des Fonderies en 1543, le savoir-faire exceptionnel de l’entreprise n’a cessé de grandir. Nous souhaitons non seulement garder cet esprit d’innovation, mais aussi en faire profiter les nouvelles générations. Notre service R&D, qui est internalisé, travaille au quotidien avec nos clients pour adapter la production à leurs besoins et contraintes ; avant d’être manufacturier, nous sommes apporteurs de solutions et nous visons la haute valeur ajoutée pour nos clients.

Q : Comment envisagez-vous l'avenir de votre entreprise dans les prochains mois ?

Yves Noirot : Aujourd’hui, nous sommes relativement sereins quant à l’avenir. Nous avons pu bénéficier de PGE, ce qui nous a permis de maintenir notre trésorerie opérationnelle à niveau. Notre plan de relance est prêt depuis le mois de mai, toutes nos actions de Recherche et Développement et de notre centre de formation sont parées au décollage pour 2021. Globalement, même si beaucoup de projets opérationnels d’avenir ont été ralentis ou mis en stand-by, l’année 2020 doit être une année d’équilibre.

Cependant, nous n’avons que peu de visibilité sur les mois à venir et l’évolution de la crise sanitaire. Si celle-ci devait durer plus d’un an, nous aurions peut-être un discours différent. Dans le cas où une telle situation se produirait, nous avons déjà établi un scénario, avec l’espoir que nous n’aurons pas à le réaliser… Notre entreprise et notre environnement sont toujours en mouvement, c’est notre devoir d’anticiper et de savoir réagir le moment venu.

Malgré tout, nous restons optimistes. Si la situation ne se dégrade pas, nous pouvons même prévoir une année 2021 positive. En effet, les stocks sont bas, et la maintenance que réalisent nos clients habituellement a été faite de façon plutôt réduite cette année. Nous avons également été beaucoup sollicitées après le premier confinement, par des sociétés désirant sourcer leurs produits en France. Le fait que ces entreprises viennent nous chercher sur de la fonderie et de la R&D est très valorisant, et c’est aussi une source d’espoir pour l’année à venir. Nous nous préparons donc à un redémarrage en force pour certaines activités, ce qui nous permettra de reprendre rapidement de la vitesse.

Une distinction, un honneur très récent, nous avons obtenu le 12 Novembre, le Trophée RMC de la PME SOLIDAIRE du Nord. Notre engagement citoyen est lui aussi reconnu, c’est aujourd’hui peut-être notre plus grande fierté.