14.01.21

Dans un contexte d’incertitudes lié à la crise sanitaire actuelle, les entreprises ont de plus en plus de difficultés à se projeter et allouent moins de moyens aux nouvelles embauches. En effet, selon une étude de l’INSEE publiée en septembre 2020*, l'emploi salarié a chuté de 572 900 (soit −2,3 %) en 2020. Principalement dans le privé mais aussi dans la fonction publique, de nombreux recrutements ont été gelés au sein des entreprises et les offres d’emplois se sont effondrées. Sur l’année 2020, les déclarations d’embauche de plus d’un mois affichent un repli de 25,2%**.

Pour autant, des dispositifs existent pour aider les entreprises à recruter de nouveaux collaborateurs. Retrouvez dans cet article un focus sur le contrat de professionnalisation : l’aide à la formation à l’embauche.

Le contrat de professionnalisation, qui est concerné ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance entre un employeur du secteur privé et un salarié. Embauché en CDD ou en CDI, le collaborateur est accompagné, au sein de l’organisation, par un tuteur qui l’assiste dans la bonne réalisation de ses missions.

Ce dispositif n’est pas seulement réservé aux étudiants en alternance école/entreprise : il s’adresse également au nouveau collaborateur en formation interne sur son poste de travail. C’est ce qu’on appelle la formation à l’embauche.

Dans ce deuxième cas, il ne s’agit plus d’intégrer un nouveau collaborateur à un parcours de formation diplômant, standard et parfois éloigné de la réalité de l’emploi offert. L’objectif est alors de financer le temps passé à accompagner le nouveau salarié dans la maitrise de son poste et à lui transmettre le savoir-faire.

En effet, le dispositif permet de créer un parcours de formation sur mesure dont tout ou partie est réalisé en interne, par un formateur sélectionné parmi les collaborateurs déjà en place.

 

Plusieurs étapes rythment le contrat :

  • une phase de lancement,
  • 2 bilans intermédiaires,
  • et un bilan final avec la remise d’une attestation de reconnaissance convention collective.

Le dispositif est ouvert à tout type de public : reconversion professionnelle, changement de secteur d'activité, … Et est particulièrement adapté à des personnes avec peu d’expériences professionnelles dans le secteur concerné.

La formation à l'embauche, quels sont les bénéfices ?

Ce contrat apporte plusieurs avantages, pour vous comme pour votre salarié :

Pour votre entreprise :

  • Un financement par votre OPCO AKTO à hauteur de 3 000 € à 10 000€ par salarié (entre 228 heures à 455 heures de formation financée).
  • La possibilité de transmettre votre savoir-faire et de faire monter en compétences le nouvel embauché. Cela vous permet par ailleurs d’axer votre recrutement sur le savoir-être de la personne.
  • Une formation effectuée au sein de votre entreprise, adaptée à vos besoins et qui permet une présence continue de votre salarié sans rythme d’alternance.
  • Le développement de votre marque employeur par la valorisation du salarié tuteur et une bonne intégration du nouveau collaborateur.

Pour le salarié :

  • Un contrat de travail facilitant son insertion professionnelle ou son retour à l’emploi.
  • Un parcours de formation sur mesure, adapté à son profil et ses missions.
  • Une formation professionnalisante, dispensée au sein même de l’entreprise.
  • Un accompagnement par un tuteur pour le suivi de son travail et pour sa bonne intégration.

 

Avantages, conditions d'attribution, montants financés et démarches pour en bénéficier :

retrouvez tous les détails sur l’aide à l’accompagnement de formation à l’embauche sur notre document de synthèse à télécharger.

 

Plaquette-Prodiat

 

 

Je télécharge la plaquette

 

*https://www.insee.fr/fr/statistiques/4653055
**https://www.acoss.fr/home/observatoire-economique/publications/barometr…

Texte

Une question ? Besoin d’aide pour vous accompagner dans ces démarches ?
N’hésitez pas à nous contacter