23.09.22

Le bilan d’une société est un terme générique désignant les états financiers qu’une entreprise doit produire de manière annuelle. Ils sont composés du compte de résultat et du bilan comptable. Ces documents sont des outils de gestion incontournables pour suivre la performance financière de votre entreprise.

Qu’est-ce qu’un compte de résultat et un bilan comptable ? Comment les analyser ? En quoi consiste les soldes intermédiaires de gestion (SIG) ? Nos experts-comptables vous répondent !

Qu'est-ce qu'un compte de résultat et un bilan comptable ?

Les états financiers que les entreprises doivent produire chaque année sont composés de trois documents :

Le compte de résultat

Le compte de résultat permet de calculer le bénéfice ou la perte de l’exercice. Il est composé des produits et des charges de l’année écoulée et fait l’objet d’un dépôt annuel auprès de l’administration fiscale. Il est remis à zéro à chaque début d’exercice.

Le bilan comptable

Le bilan comptable d’une entreprise est une photographie à un moment T de ce qu’elle possède et de ce qu’elle doit. Ce document comptable est constitué des actifs (éléments possédés par l’entreprise) et des passifs (dettes de l’entreprise).

Bon à savoir : Contrairement au compte de résultat, le bilan comptable n’est jamais remis à zéro. C’est un document qui perdure dans le temps.

Les annexes

Les annexes au bilan sont des documents d’informations complémentaires fournis aux lecteurs afin de leur donner des compléments d’information non retranscrits par le compte de résultat et le bilan.

Comment analyser votre compte de résultat avec les soldes intermédiaires de gestion (SIG) ?

Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) permettent d’analyser le résultat financier de votre entreprise, en le décomposant en plusieurs indicateurs. Cette analyse est utile pour suivre le développement de votre activité et la formation de votre bénéfice ou déficit. Le calcul des soldes intermédiaires de gestion s’effectue à partir des mêmes informations qui figurent dans le compte de résultat : les charges et les produits.

Les SIG sont présentés dans un tableau qui calcule étape par étape les indicateurs suivants :

  • La marge commerciale représente le résultat commercial réalisé sur les ventes de marchandises.
  • La production de l’exercice détermine le montant en valeur monétaire de la production réalisée (elle concerne les entreprises industrielles).
  • La valeur ajoutée mesure l’apport de l’entreprise à la richesse économique de la nation.
  • L’excédent brut d’exploitation mesure la performance économique de l’entreprise avant la prise en compte des dotations, reprises et éléments financiers et exceptionnels.
  • Le résultat d’exploitation indique le résultat lié directement à l’exploitation (sans prendre en compte les éléments financiers et exceptionnels).
  • Le résultat courant avant impôt représente le résultat de l’entreprise avant impôt et avant éléments exceptionnels.
  • Le résultat exceptionnel désigne la différence entre les produits et les charges exceptionnelles.
  • Le résultat de l’exercice est celui qui figure dans le compte de résultat.

Grâce à cette décomposition, les soldes intermédiaires de gestion vous permettent de distinguer les éléments liés à votre production (activité normale de l’entreprise), de vos investissements et financements (niveau d’endettement) et ceux liés à une dépense exceptionnelle.

Bon à savoir : les SIG peuvent être associés à un business plan dans le cadre d’une création d’entreprise ou d’une reprise d’activité.

Il existe deux méthodes pour étudier vos soldes intermédiaires de gestion :

  • La comparaison avec l’exercice précédent consiste à comparer les mêmes résultats en valeur d’un même poste entre l’année en cours (N) et l’année précédente (N-1).
  • La comparaison sectorielle consiste quant à elle à rapprocher les ratios retranscrits dans votre compte de résultats aux ratios sectoriels. Avec cette méthode, il est essentiel de comparer vos résultats avec ceux d’entreprises comparables à la vôtre.

Comment exploiter les informations de votre bilan comptable ?

Comprendre et interpréter son bilan comptable est essentiel pour vérifier que les équilibres financiers de votre entreprise sont bien respectés.

La capacité d'autofinancement

La notion de capacité d’autofinancement est centrale pour la gestion de votre entreprise. Elle représente les ressources dégagées dans le cadre de votre activité après le règlement de vos dettes bancaires.

Elle peut être calculée de la manière suivante : résultat net + charges non décaissables – remboursement d’emprunt.

En analyse financière, ce ratio est l’un des plus important. Il permet de déterminer si votre entreprise est rentable (capacité d’autofinancement positive) ou si elle vous faire perdre de l’argent (capacité d’autofinancement négative).

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement d’une entreprise correspond à son besoin de trésorerie nécessaire au bon déroulement de son activité.

Votre besoin en fonds de roulement peut se calculer grâce à la formule : stock + créances – dettes.

Dans le cadre de l’analyse de votre bilan, il convient alors de s’intéresser à la variation de votre BFR entre deux périodes. Si votre BFR n’est pas maîtrisé, bien que votre entreprise soit rentable, vous pouvez vous retrouver en état de cessation de paiements car vous manquez de trésorerie. C’est notamment le cas si vos stocks sont trop importants ou si vos clients ne règlent pas leurs factures assez rapidement.

A l’inverse, si votre entreprise n’est pas rentable, vous pouvez quand même voir augmenter votre niveau de trésorerie en revoyant votre niveau de BFR à la baisse. C’est notamment le cas pour les entreprises qui procèdent à des déstockages massifs.

L’appréciation de votre niveau de besoin en fonds de roulement est donc indispensable pour une bonne compréhension de votre bilan comptable.

L'utilisation de mécanismes analogiques

Comme pour l’analyse du compte de résultat, l’utilisation des mécanismes analogiques constitue un bon outil d’analyse. Concrètement, il s’agit de comparer les valeurs des postes de bilan entre N et N-1. Il convient alors de donner du sens à ces éléments. Voici quelques exemples de conclusions que nous pouvez tirer de cette analyse :

  • Si vos actifs immobilisés augmentent de manière régulière, cela retranscrit une bonne stratégie d’investissement.
  • Plus le montant de votre stock est important, plus votre niveau de trésorerie est grevé.
  • Si votre poste clients est faible, cela traduit la capacité de votre entreprise à encaisser rapidement vos créances clients.

Vous souhaitez aller plus loin dans l’analyse de vos documents comptables ? Bénéficiez de l’accompagnement de nos experts-comptables !

 

 Cet article vous a plu ?
Téléchargez notre document de synthèse sur l'analyse du compte de résultat et du bilan comptable :

Analyse compte de résultat et bilan comptable

 

Je télécharge le document