16.03.21

Pour aider les entreprises à maintenir leur trésorerie durant la crise du Covid-19, l'Etat Français a mis en place le Prêt Garanti par l’Etat ou PGE. Plus de 650 000 entreprises ont ainsi souscrit un PGE pour un montant total de 132 milliards d'euros. Déjà un an après la mise en place de ce dispositif les premières entreprises ayant souscrit des Prêts Garantis par l'Etat doivent choisir leurs modalités de remboursement. Découvrez nos conseils pour choisir la meilleure option.

 

Au moment de l'accord et du déblocage du Prêt Garanti par l'Etat, les entreprises bénéficient la première année d'une franchise totale du capital et des intérêts. C'est au bout d'un an qu'elles doivent  prendre une décision sur la façon dont elles rembourseront le prêt. Les entreprises ont le choix entre un remboursement intégral immédiat ou un amortissement par échéances avec ou sans différé de la première année.

 

Plaquette covid

 


Je télécharge le document

 

Cas 1 :

  • Si l'entreprise a utilisé en trésorerie l'intégralité de son enveloppe PGE et n'est pas en capacité de rembourser
  • Si la situation de l'entreprise s'est dégradée avant la crise ou s'est dégradée avec la crise

> Nous vous conseillons un remboursement sur 2 à 5 ans

Cas 2 :

  • Si l'entreprise a un niveau de trésorerie satisfaisant mais une visibilité limitée sur l'après-crise
  • Si l'entreprise est en capacité d'adapter son remboursement, en fonction de sa trésorerie et de ses ambitions d'investissement

> Nous vous conseillons un remboursement total ou partiel sur 1 à 5 ans

Cas 3 :

  • Si l'entreprise n'a pas ou très peu consommé son enveloppe PGE et dispose des capacités de remboursement
  • Si son niveau de trésorerie actuel et à venir est convenable

> Nous vous conseillons un remboursement immédiat du PGE

 

Texte

Une question ? Besoin d’aide pour vous accompagner dans ces démarches ?
N’hésitez pas à nous contacter

Prolongez l'expérience en découvrant…